L’îlot urbain dans lequel s’inscrit l’immeuble du projet dessine une limite géométrique présentant une série de décrochements à amplitudes variées. Telles des impulsions, ils renforcent l’intensité et la diversité urbaines du quartier des Eaux-Vives.