Transformation Cure

Image

Realisations

Colombier (VD)

Avec Interval Paysage

L’ancienne Cure de Colombier-sur-Morges a été construite en 1902. Cette demeure présente un caractère architectural s’apparentant au Heimatstil. Le projet comprend le déplacement de la cuisine dans la remise attenante à l’habitation, la rénovation et restauration des façades, ainsi qu’une redéfinition des accès et des aménagements extérieurs.

Déplacée du nord-est au nord-ouest du bâtiment, la cuisine a été conçue comme un espace de transtion entre l’intérieur et l’extérieur. Un nouveau plancher en cascade relie le rez-de-chaussée, situé en hors parterre, à la terrasse construite comme un prolongement extérieur de cet espace domestique, face au Jura. Conjointement, un vestibule a été aménagé dans la pièce dévolue initialement à la cuisine.

Cette réorganisation partielle du rez-de-chaussée a engendré une redéfinition des accès voitures et piétons attenants au bâtiment. La construction d’une nouvelle remise comme celle d’un nouvel escalier de sevice, spatialisent et accompagnent ce réaménagement. Les véhicules sont cantonnés au nord-est de la propriété, au profit d’une cour orientée nord-ouest, devenue piétonne et à usages domestiques exclusivement. Désormais, cette demeure et ses prolongements extérieurs sont autant d’espaces bénéficiant d’une situation privilégiée et dégagée sur le lac comme sur le Jura. 


Maison mitoyenne Minergie

Image

Realisations

Genolier(VD)

Le projet de construction d’une maison à deux habitations s’implante perpendiculairement à la ligne de crête de la parcelle, dont les versants sont façonnés par deux ruisseaux. La géométrie de la toiture est en résonnance avec cette configuration topographique et géomorphologique particulière.
Le faîte en ligne brisée génère quatre pans qui évoquent les versants ainsi qu’une noue rappelant la ligne de crête. La volumétrie résultante produit un bâtiment bicéphale. Côté cour, la façade pignon est l’expression d’« une seul maison » avec un porche d’entrée situé à l’axe du faîte. Côté jardin, la façade pignon est l’expression de « deux habitations », avec des loggias situées aux extrémités du bâtiment, suivant le dédoublement du mur pignon.
L’architecture propose ainsi de vivre ensemble mais séparément, à l’image de la ligne de crête qui réunit deux versants mais sépare leurs eaux.

 


Rénovation Prieuré

Image

Projets

Etoy (VD)

Les premières traces du prieuré d’Etoy remontent au XIIe siècle, période durant laquelle il est affecté au logement des moines. Il est partiellement démoli en 1537 puis reconstruit sur les vestiges de l’ancien prieuré et de l’ancienne église. Il servi d’écurie puis de four, de grenier et de chambres. Au XIXe siècle, il retrouve son espace de culte au rez-de-chaussée, ainsi qu’un logement à l’étage et dans les combles. Conjointement, la façade sud-est est modifiée ou reconstruite de façon éclectique, mêlant des éléments néogothiques et de style rustique dit « à l’italienne ».

Aujourd’hui, le prieuré est classé en note 2 selon le dernier recensement architectural du Canton de Vaud. Le projet comprend la restauration des façades, tout comme les voûtes d’arêtes et le four situés au rez-de-chaussée. Les espaces de service du logement sont réorganisés à l’étage et dans les combles, selon la typologie des pièces à vivre ainsi que des fermes structurant l’espace sous toiture.


Maison Minergie

Image

Realisations

La Côte (VD)

Le projet relève le défi urbain de la densification douce en zone villas. Deux parcelles existantes ont été réduites pour en créer une troisième, intercalée entre les deux premières. Implantée en limite de la voie de desserte, elle initie un nouveau front de rue. L’enjeu architectural de l’habitation est d’amplifier au maximum la surface habitable pour proposer un espace domestique généreux. Le dessin minimaliste du plan et des façades représente la « maison naïve »; le mur pignon sud-ouest donne à voir sur le même plan une porte, des fenêtres et une cheminée.


Transformation Grange

Image

Realisations

Erde (VS)

Ce projet consiste à transformer une petite grange datant du XIX siècle, attenante à la maison existante, en habitation. L’enjeu est de créer un « nouveau foyer », comprenant une salle à manger équipée d’une cuisine, agrémentée d’un âtre; le tout sans altérer l’expression originale et rurale de cette bâtisse.
Dans un état vétuste, cette construction est doublée d’une paroi intérieure en bois, isolant thermiquement ce nouvel espace et supportant la toiture entièrement refaite. Des baies vitrées prennent place entre les murs, derrière les bardages existants.
Afin d’assurer une lumière suffisante à l’intérieur du bâtiment, tout en préservant son intimité vis-à-vis de la rue adjacente et du proche voisinage, les lames du bardage sont pivotées pour former une claire-voie faisant office de brise-soleil. Enfin, la porte d’origine devient un volet se rapportant à la baie vitrée. Fermée, la grange retrouve son écrin d’antan.


Bureau

Notre bureau

L’étude envar réunit des compétences dans les disciplines de l’architecture, de l’urbanisme, de la sociologie et de l’environnement pour intégrer à l’architecture et à l’urbanisme, des notions de développement durable dans ses multiples aspects. Elle projette et construit, mais aussi, s’investit dans la recherche et la réflexion architecturale et urbaine en relation avec les aspects sociaux, économiques et écologiques. Chacun des travaux propose des solutions nouvelles valorisant la culture locale et répondant à l’évolution des modes de vie de la société.

Notre travail

Après avoir réalisé plusieurs constructions ayant obtenu le label Minergie, l’étude envar est devenue «Partenaire spécialiste MINERGIE». 

Elle est sollicitée pour son savoir faire et son expérience, aussi bien par des particuliers que par des collectivités publiques, dans les domaines tels que: l’aménagement du territoire, l’urbanisme, le logement, le commerce, l’industrie ou encore l’hôtellerie. Pour élaborer ses projets, elle réunit des acteurs complémentaires dans une démarche interdisciplinaire.