Maison Minergie

Image

Realisations

La Côte (VD)

Le projet relève le défi urbain de la densification douce en zone villas. Deux parcelles existantes ont été réduites pour en créer une troisième, intercalée entre les deux premières. Implantée en limite de la voie de desserte, elle initie un nouveau front de rue. L’enjeu architectural de l’habitation est d’amplifier au maximum la surface habitable pour proposer un espace domestique généreux. Le dessin minimaliste du plan et des façades représente la « maison naïve »; le mur pignon sud-ouest donne à voir sur le même plan une porte, des fenêtres et une cheminée.


Transformation Grange

Image

Realisations

Erde (VS)

Ce projet consiste à transformer une petite grange datant du XIX siècle, attenante à la maison existante, en habitation. L’enjeu est de créer un « nouveau foyer », comprenant une salle à manger équipée d’une cuisine, agrémentée d’un âtre; le tout sans altérer l’expression originale et rurale de cette bâtisse.
Dans un état vétuste, cette construction est doublée d’une paroi intérieure en bois, isolant thermiquement ce nouvel espace et supportant la toiture entièrement refaite. Des baies vitrées prennent place entre les murs, derrière les bardages existants.
Afin d’assurer une lumière suffisante à l’intérieur du bâtiment, tout en préservant son intimité vis-à-vis de la rue adjacente et du proche voisinage, les lames du bardage sont pivotées pour former une claire-voie faisant office de brise-soleil. Enfin, la porte d’origine devient un volet se rapportant à la baie vitrée. Fermée, la grange retrouve son écrin d’antan.


Lotissement Minergie

Image

Projets

St-Cergue (VD)

Le projet de construction d’un hameau à 5 logements s’inscrit sur une parcelle régie par le plan de quartier « Les Tencoys-Dessus » à St-Cergue. Sises sur une parcelle en lisière de forêt et au pied d’une combe, les constructions projetées jouissent d’une vue dégagée en léger surplomb d’un pâturage. 
Certifié Minergie, le projet se compose de maisonnettes accolées et décalées, formant respectivement un petit immeuble de 3 appartements et 2 villas implantés côte à côte. Cette configuration favorise une orientation des espaces habitables sur l’aval et sur son paysage ouvert. L’architecture de « moyenne montagne » proposée pour ces trois bâtiments, découle d’une agrégation de figures archétypiques (maison, chalet, grange, etc.) présentes dans son environnement géographique proche.


Logements

Image

Concours

Lancy (GE)

7e prix - avec Ph. Le Roy et Interval Paysage

Les parcelles du Bachet-de-Pesay et du Trèfle d’Or, situées en vis-à-vis et de part et d’autre de la Rte de St-Julien, se trouvent chacune à la terminaison d’un système morphologique urbain, induite par l’intersection d’infrastructures de transports.
Précédée d’îlots ouverts successifs, la parcelle comprise dans le quartier du Bachet-de-Pesay, de taille plus réduite que les précédentes, incite à proposer une morphologie bâtie plus compacte, plus hermétique et par conséquent plus autonome. C’est pourquoi ce resserrement urbain induit par la proximité d’un pôle d’échanges multimodal provoque une contraction de l’îlot ouvert et génère de ce fait un îlot fermé, dont le front de rue en créneaux restitue la trace du lotissement existant, comme palimpsest. 
Précédée par les masses bâties du complexe sportif projeté et caractérisée par un parcellaire aux interfaces plurielles, la parcelle du Trèfle d’Or incite à proposer l’édification d’un bâtiment solitaire. Implanté en son milieu et prenant appui sur une esplanade lui servant de prolongement, son gabarit réplique celui du volume émergeant voisin, pour former une connivence de taille, en vis-à-vis de l’îlot fermé.
Les structures et principes typologiques suivent et renforcent les formes bâties propres à chacune des parcelles.


Planification site artisanal et culturel

Image

Concours

Nyon (VD)

MEP - projet lauréat - avec Interval Paysage

Situé à l’Est de la ville de Nyon, le quartier Etraz-Sud est sis sur un terrain en pente compris entre la rte de l’Etraz et le cordon boisé bordant la rivière de l’Asse. Ses bâtiments existants de gabarits variables, présentent un caractère typique des architectures industrielles bâties depuis le début jusqu’au milieu du 20e siècle.
Le projet élaboré dans le cadre du MEP Etraz-Sud a pour but de densifier cette friche industrielle, dévolue à des activités sociales et culturelles ainsi qu’à du logement. La morphologie proposée renforce la structure en peigne existante ainsi que les espaces publics s’y rapportant, par la construction de nouveaux bâtiments et la surélévation de bâtiments existants, dont l’architecture est en résonnance avec le caractère historique du site. Véritable pièce urbaine, elle gagne en intensité pour elle-même et devient un relais, une passerelle, entre les territoires de Nyon et de Prangins.


Bureau

Notre bureau

L’étude envar réunit des compétences dans les disciplines de l’architecture, de l’urbanisme, de la sociologie et de l’environnement pour intégrer à l’architecture et à l’urbanisme, des notions de développement durable dans ses multiples aspects. Elle projette et construit, mais aussi, s’investit dans la recherche et la réflexion architecturale et urbaine en relation avec les aspects sociaux, économiques et écologiques. Chacun des travaux propose des solutions nouvelles valorisant la culture locale et répondant à l’évolution des modes de vie de la société.

Notre travail

Après avoir réalisé plusieurs constructions ayant obtenu le label Minergie, l’étude envar est devenue «Partenaire spécialiste MINERGIE». 

Elle est sollicitée pour son savoir faire et son expérience, aussi bien par des particuliers que par des collectivités publiques, dans les domaines tels que: l’aménagement du territoire, l’urbanisme, le logement, le commerce, l’industrie ou encore l’hôtellerie. Pour élaborer ses projets, elle réunit des acteurs complémentaires dans une démarche interdisciplinaire.